Installation de kubeadm

Ce tuto est une ébauche de l’installation de kubeadm et ne substitue pas à la documentation officielle.

Kubeadm est un outil pour gérer les kubernetes en général, il existe une doc en anglais pour le moment : https://en.opensuse.org/Kubic:kubeadm

Téléchargez l’iso içi : https://kubic.opensuse.org/

Vous pouvez procéder à une installation « bare metal » ou en virtuelle. En « bare metal » gravez un DVD ou créez une clé USB.

Au démarrrage, passez en français.

Puis, suivez les instructions à l’écran.

Si le clavier vous convient, passez à la fenêtre suivante.

Les choses intéressantes arrivent, choisier Noeud kubeadm et passez à la fenêtre suivante.

Je n’ai pas changé le serveur de temps (ntp). C’est optionnel à mon humble avis.

A la fenêtre suivante, choisissez un mot de passe pour root et cliquez sur suivant.
NB. Une documentation est disponible içi pour les clés ssh et al : https://en.opensuse.org/Kubic:MicroOS/cloud-init et encore içi https://en.opensuse.org/Kubic:MicroOS/Design#System_configuration_.28cloud-init.29

Si ce que présente la fenêtre suivante vous convient, c’est suivant et c’est parti !

A l’affichage de la fenêtre précédente, le système est d’ores et déjà opérationnel. Vous pouvez lancer

transactional-update

(l’équivalent de zypper up pour kubeadm)

Attention, à chaque « commit » il faut un *reboot*, sinon ce sera la dernière commande qui sera pris en compte.

Je recommande de faire tout ça en ssh (Termius est plus convivial que PuTTY, il existe pour Linux, Mac, PC) car ce sera plus pratique pour copier et coller les commandes.

Un reboot est nécessaire de suite après la commande
transactional-update

Je recommande de suite :

transactional-update pkg install nano

*reboot*

transactional-update pkg install lynx

*reboot*

Voilà, le prochain article entrera dans le vif du sujet de kubeadm

Fermer le menu